Une cyberattaque provoque la fermeture du plus grand oléoduc américain

Une cyberattaque provoque la fermeture du plus grand oléoduc américain

L’approvisionnement en carburant sur la côte est des États-Unis a été gravement perturbé à la suite d’une cyberattaque visant le Colonial Pipeline, l’un des plus grands exploitants de pipelines américains, vendredi. Joe Biden a déclaré l’état d’urgence dimanche soir.

Colonial Pipeline a été victime vendredi d’une cyberattaque qui l’a contraint à fermer son vaste réseau de pipelines. L’attaque informatique comprenait des «ransomwares», ou code qui utilise des failles de sécurité pour crypter les systèmes informatiques et exige une rançon pour les débloquer, a confirmé le groupe dans un communiqué dimanche soir.

«Peu de temps après avoir appris l’attaque, Colonial a déconnecté certains systèmes du réseau par mesure de précaution pour enrayer la menace», explique la société. « Ces actions ont temporairement arrêté toutes les opérations sur les pipelines et affecté certains de nos systèmes d’information, que nous rénovons activement », ajoute le communiqué.