«Science et Vie», l’avenir incertain

«Science et Vie», l'avenir incertain

Publié le mardi 20 avril 2021 à 13h51

Mis à jour vendredi 23 avril 2021 à 12h30

«Les meilleures histoires sont les vraies. La réalité est la première source de l’imaginaire, la science est encourageante, passionnée, excitante … »Hervé Poirier a passé vingt ans (dont dix comme rédacteur en chef) dans Science et Vie, le mois né en 1913, qui a longtemps passé en famille et qui, encore aujourd’hui, reste un lieu inégalé pour partager des informations scientifiques détaillées avec le grand public. L’ancien associé en mathématiques a même été embauché par le petit-fils du fondateur du titre. Lorsque Science et Vie a changé de propriétaire, il avoue avoir cru en une formule idéale qui allie l’agilité numérique de ses nouveaux patrons à l’expertise de ses équipes. Et on peut imaginer son chagrin lorsqu’il a dû démissionner en septembre 2020 pour frapper à la porte: «Le contrôle du site, notre vitrine, a été pris par la rédaction: c’était une belle affaire, ça s’est fait très vite. « 

Quid de «Science et Vie Junior»?

Quid de «Science et Vie Junior»?

L’année précédente, une dizaine de journalistes avaient déjà invoqué la «clause de désinvestissement» lorsque Reworld avait racheté les magazines de Mondadori France (Auto Plus, Biba, Grazia, Closer, Télé Star): effrayés par la réputation En tant qu’usine de contenu Externalisation d’une ligne poreuse entre information et marketing , plus de 200 journalistes en tous titres inclus avaient alors choisi de partir, avec les indemnités prévues par la loi. De nouveau en mars, neuf membres de la rédaction sont partis, initialement poussés par des conditions de travail très dégradées: contrairement aux promesses, les journalistes partis n’ont pas été remplacés; la confiance est érodée par la nouvelle direction et, surtout, les spécialistes de l’optimisation numérique qui s’appuient sur des «chargeurs de contenu» ont pris le pouvoir, au détriment des courriers scientifiques dépassés. A voir aussi : Science décalée : pourquoi les lapins ne sont-ils pas aussi gros que les chevaux ? Le magazine scientifique doit devenir une marque «dynamique, innovante et créative».

La rédaction de Science et Vie Junior, grand portail scientifique pour les plus jeunes, continue de travailler dans ses conditions habituelles et n’est pas touchée par les mouvements de Science et Vie.

* Nom anonyme connu de la rédaction

Sources :

Lire aussi