Pékin veut conquérir la planète par le Sud

Pékin veut conquérir la planète par le Sud

DÉCRYPTAGE – Le nationalisme décomplexé de la Chine commence à porter ses fruits, notamment auprès des gouvernements africains.

Publié

hier à 16:37, mis à jour hier à 17:22

« Un scélérat ignoble. » C’est le surnom que mérite la « petite » Lituanie, selon le Global Times, affilié au Parti communiste chinois. Le quotidien a craqué un éditorial au vitriol en réponse à la décision de Vilnius de dénoncer un « génocide » au Xinjiang, et de sortir du format de coopération 17+1 instauré par Pékin avec les pays de l’est de la Chine. ‘UE. « La Lituanie n’est pas qualifiée pour critiquer la Chine, et ce n’est pas ainsi qu’un petit pays doit se comporter », affirme ce fer de lance de la propagande chinoise, rappelant sans ambages à l’Etat balte les règles du jeu d’un ordre mondial fondé sur la hiérarchie implacable des pouvoirs.

A lire aussi : La propagande chinoise à l’assaut du monde

Viscéralement anti-occidental, le Global Times tire à balles rouges contre les médias anglo-saxons, défendant une nouvelle Chine, une superpuissance se vengeant des démocraties. Ces attaques, ainsi que les protestations des diplomates des « guerriers loups » sur Twitter, font partie d’une tactique délibérée du régime communiste visant à

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Abonnez-vous : 1 € le premier mois

Sources :