La Nasa annonce deux nouvelles missions d’exploration de Vénus

La Nasa annonce deux nouvelles missions d'exploration de Vénus

Publié le jeudi 3 juin 2021 à 14h08

La NASA a annoncé mercredi deux nouvelles missions d’exploration sur Vénus, la planète la plus chaude du système solaire, afin de mieux comprendre pourquoi elle est devenue aujourd’hui un « monde infernal » alors que sa voisine, la Terre, est déjà capable de vivre. Ces deux missions, baptisées Davinci+ et Veritas, devraient partir « au cours de la période 2028-2030 », a indiqué l’agence spatiale américaine dans un communiqué.

« Ils laisseront la communauté scientifique étudier des planètes là où nous ne l’avons pas fait depuis 30 ans », a déclaré le nouvel administrateur de la NASA, Bill Nelson, dans un discours annuel au personnel de l’agence. « Il y a Mercure, la planète la plus proche du Soleil, qui n’a pas d’atmosphère. Ensuite, il y a Vénus, avec une atmosphère incroyablement dense. Ensuite, il y a la Terre, avec une atmosphère qui peut être habitée », a-t-il déclaré. « Nous espérons que ces missions nous permettront de mieux comprendre comment la Terre a évolué et pourquoi elle peut désormais être habitée, alors que d’autres planètes ne le sont pas. »

Histoire géologique

Histoire géologique

Davinci + devrait mesurer la composition de l’atmosphère de Vénus et juger si elle a déjà eu des océans. A voir aussi : Mars : la Nasa veut rechercher des sels organiques « impliqués dans l’habitabilité d’une planète ». « La mission consiste en un télescope qui plongera dans l’atmosphère épaisse de la planète, effectuant des mesures précises des gaz rares et d’autres éléments », explique la NASA.

Veritas, de son côté, doit étudier l’histoire géologique de la planète, placée en orbite autour d’elle. La mission « suivra le paysage naturel de presque toutes les surfaces planétaires pour créer une reconstruction 3D de la topographie et confirmera si des processus tels que la tectonique ou le volcanisme fonctionnent toujours », a déclaré la NASA. Veritas doit également évaluer si les volcans libèrent activement de la vapeur d’eau dans l’atmosphère.

Bill Nelson a également confirmé qu’Artemis 1, la première mission du programme Return Moon aux États-Unis, serait lancée « plus tard cette année ».

Sources :

A lire également