Journée internationale des musées – Un tourbillon d’art et de science attend les Genevois

Journée internationale des musées - Un tourbillon d’art et de science attend les Genevois

Le 16 mai, une vingtaine d’institutions muséales accueillent le public autour d’une carte riche et variée.

L’affiche de cette année est due à la jeune illustratrice genevoise Amélie Strobino.

Faire un petit livre, participer à une sculpture émouvante ou rencontrer une maison pleine de cheveux et d’écume: telles sont quelques-unes des délicieuses activités que les musées genevois ont créées à l’occasion de la Journée internationale qui leur est consacrée le 16 mai. Plus d’une vingtaine d’établissements participent à cet événement à travers le canton, dont le thème sera «Les musées, source d’inspiration pour l’avenir».

Bébés et marionnettes

Bébés et marionnettes

Tous offrent une entrée gratuite et la plupart proposent des visites guidées de leurs expositions – certaines sont limitées en nombre de participants, il est préférable de s’inscrire sur les sites Web respectifs. D’autres imaginent plus. Ceci pourrait vous intéresser : « La réalisation effective de l’ordinateur quantique laisse entrevoir une révolution de rupture qui touchera tous les domaines industriels ». Le MEG (Musée d’Ethnographie), par exemple, invite les femmes enceintes et certaines intéressées par la parentalité à un atelier en ligne autour de la forêt amazonienne et du thème de l’air, pour «inspirer la création d’un objet protecteur pour le futur bébé».

Quant aux enfants de 3 à 5 ans, ils pourront se promener dans les caves de la Maison Tavel, pour découvrir les animaux en tissu, fourrure et musc dessinés par le patron de la compagnie sac-marionnettes. Les têtes blondes sont également les bienvenues au Mamco (Musée d’Art Moderne et Contemporain), qui leur propose plusieurs «visites ludiques» en fonction de leur âge.

L’institution de la rue Vieux-Grenadiers n’oublie pas le reste de la famille: petits et grands auront l’occasion de participer à l’activation du « Werklager » de l’artiste Franz Erhard Walther. En manipulant de longues pièces de tissu, ce travail nous permet d’expérimenter ensemble une nouvelle connexion à l’espace, créant une véritable «sculpture en mouvement».

Un mouvement toujours au Muséum d’Histoire Naturelle, où une promenade musicale imaginée par Olivier Sidore à partir de poèmes de Don Marquis et animée par le violoncelliste Jacques Bouduban plongera avec humour le visiteur dans la théorie de la réincarnation animale. Baptisé «La pêche miraculeuse au musée», un deuxième spectacle aura lieu au 3ème étage, sous la forme d’un théâtre minimaliste projeté par Natacha Jaquerod. Depuis 7 ans.

La Fondation Martin Bodmer propose une variété d’activités liées aux objets de sa collection, proposant de révéler les secrets d’un mystérieux dieu égyptien ou de l’imprimeur vénitien Alde Manuce – vous devez télécharger les activités en ligne avant la visite. Un tutoriel enseigne également comment faire un petit livre pour écrire un mini-roman. Les amateurs de bandes dessinées choisiront à la place le musée Arian, où les étudiants du College of Illustration auront une signature de livre du 14 au 17.

Ceci pourrait vous intéresser

Monde infini des fractales

Monde infini des fractales

Les passionnés de nature et de science se rendront au Conservatoire et aux Jardins Botaniques pour découvrir, avec un guide, le potentiel des herbiers historiques ou la gestion de la conservation des espèces menacées. Lire aussi : Art et science en bouquet. Sur les rives de Vessy, Pro Natura conduira de petits groupes à plonger dans les merveilles de la biodiversité du site; la marche sera suivie d’un atelier de yoga au bord de l’eau.

Le Musée d’histoire des sciences entraîne les visiteurs dans le monde séduisant de la physique du son et des ondes, ainsi qu’une course d’orientation au Pearl Lake Park. Pour les plus expérimentés, rendez-vous à l’Université de Genève, où les secrets du monde infini des fractales sont révélés.

Notons enfin que cette journée internationale est l’occasion pour les institutions muséales genevoises de dévoiler Graine de curieux, une nouvelle proposition d’itinéraire créatif qui invite à l’exploration sensorielle à partir des objets des collections. En outre, ICOM Suisse (Conseil international des musées) et AMS (Association des musées suisses) lancent une campagne sur les réseaux sociaux appelée #museumkick. Cinq personnes partagent leur enthousiasme pour les musées et défient le public de publier leurs propres histoires sous le même hashtag. L’idée est «d’expérimenter ensemble de nouveaux formats et de mettre en évidence le potentiel créatif de la culture» en cette période de pandémie.

Programme complet sur: museesdegeneve.ch/jim

Avez-vous trouvé une erreur? Faites votre rapport maintenant.

Sources :