Epsiloon, le magazine scientifique des anciens journalistes de Science et Vie

Epsiloon, le magazine scientifique des anciens journalistes de Science et Vie

En octobre dernier, Hervé Poirier, ancien rédacteur en chef de Science et Vie, a quitté le navire, suivi de la quasi-totalité des éditeurs. Douteux? Un profond désaccord avec les méthodes de Reworld Media, nouveau propriétaire du titre depuis 2019. Si l’aventure ne s’est pas forcément bien terminée, elle n’a pas empêché les journalistes de vouloir écrire. Hervé Poirier, Mathilde Fontez – ancienne directrice du département Science et Vie – et le groupe de presse indépendant Unique Heritage Media ont décidé de publier le magazine Epsiloon.

Un journalisme de qualité

Un journalisme de qualité

Inventions ubuesques, phénomènes climatiques, paléontologie … La nouvelle publication – dont la première édition est prévue pour fin juin 2021 – « examinera le monde à tous les niveaux, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, du plus élémentaire au plus grand plus complexe, du plus profond au plus léger Thème », explique un communiqué de presse du magazine. Lire aussi : « Le devoir de la science est d'apporter son éclairage même lorsqu'il ne conforte pas les idées reçues des politiques… ou des scientifiques ». Du côté de sa campagne de financement participatif, le message est clair: Epsiloon sera un magazine engageant, indépendant et exigeant en termes de qualité de son contenu.

Une centaine de scientifiques seront interrogés pour chaque numéro, promet le nouveau médium. Cependant, il ne s’agit pas de «jouer le professeur» avec le lecteur, mais plutôt de lui donner des informations de haute qualité afin qu’il puisse se forger sa propre opinion.

Le smartphone, ce puits de science
Lire aussi :
Un nouveau venu est entré dans nos conversations. C'est ennuyeux car il…

Rendre la science attrayante

Rendre la science attrayante

Afin d’atteindre le plus grand nombre et de démocratiser l’accès à la science, le magazine Epsiloon s’appuie également sur son graphisme et son design. Mathilde Fontez a déclaré à l’AFP que son modèle est en train d’être « affiné » pour « mettre les histoires au premier plan » et « plus moderne » et « plus dynamique » que celui de Science et Vie. Ceci pourrez vous intéresser : Confinés pour la science, ils ressortent de leur grotte après 40 jours. La couleur et l’infographie seront ainsi au point de rencontre et au service de la science pour rendre les explications plus claires.

Chaque numéro – distribué mensuellement – contient environ 100 pages et est vendu au prix de 4,90 euros. Lors de la campagne de financement participatif sur Ulule, des abonnements de 6 mois à 2 ans sont proposés à des prix préférentiels. Comptez 28 euros pour 6 mois, 50 euros pour un an et 95 euros pour deux ans. Le succès est déjà là. Au bout de 24 heures, l’objectif de prévente de 1 500 était déjà nettement dépassé.

Sources :

Ceci pourrez vous intéresser :
Déjà présent au sein de l'ETH Lausanne et Zurich, le Swiss Center…