Earth 300 : l’incroyable yacht nucléaire pour étudier la planète

Earth 300 : l’incroyable yacht nucléaire pour étudier la planète

Publié le 05-05-2021 05:12

, mettre à jour

40 passagers VIP

à 06:50 Voir l'article : Alimentation | Votre santé et celle de la planète avec les Moment M de Migros !

Le Polar Pod de l’explorateur médical Jean-Louis Etienne nous a surpris. Ce bateau « vertical », inspiré du FLIP américain, prêt à dériver autour de l’Antarctique pour mieux étudier l’océan Austral, doit être mis à l’eau en 2023. Le projet Earth 300, qui vise à étudier les effets du réchauffement climatique, est lui, actuellement à l’état de tirant d’eau, mais il est encore plus surprenant que le navire du Dr Etienne.

Imaginé par Aaron Olivera, ancien président de la Royal Falcon Fleet, qui a déjà investi 4,15 millions de dollars pour étudier la faisabilité de son projet, le Earth 300 est un méga-yacht à l’architecture révolutionnaire tant dans sa conception inédite que dans son mode de propulsion. Le navire de 300 mètres de long et 60 mètres de haut pourrait fonctionner avec… un réacteur nucléaire à sels fondus, une technologie inventée dans les années 1970 mais jamais vraiment exploitée. Cette technologie propre a reçu le soutien financier de Bill Gates via sa société TerraPower. « La version marine du réacteur à sel fondu (m-MSR) est petite avec peu de pièces mobiles et fournit l’énergie propre et durable nécessaire pour promouvoir le transport maritime à l’avenir », se vantent les promoteurs du projet. Sinon, si cette technologie n’était pas prête d’ici 2025, date de lancement prévue pour Earth 300, le navire utiliserait du carburant synthétique à zéro émission.

Sources :

A découvrir aussi